Pacific Art


Pacific-art, le blog des passionnés de mode et de bijoux

Bonjour à tous ! Je m’appelle Abigail et je suis originaire de Nouvelle Zélande. Ma mère est Néo-Zélandaise et mon père est français, j’ai donc la chance d’avoir la double nationalité et de profiter de ce que ces 2 pays ont de meilleur.

Depuis petite, je suis une « vraie fille ». J’ai toujours vu ma maman prendre soin d’elle, être coquette et apprêtée alors très vite la mode et les bijoux sont devenus comme une seconde nature chez moi. Très vite, je m’y suis intéressée de près : j’aime l’idée de mélanger mes deux cultures et leurs différentes influences, ça donne toujours des propositions intéressantes.

J’ai ouvert ce site pour vous permettre de découvrir mon univers mode et bijoux et vous embarquer avec moi dans cette aventure. Vous me suivez ?

L’univers de la mode et des bijoux

Ne négligez jamais la mode et les bijoux. Ils vous le rendront bien. Parce que nous sommes des êtres civilisés et curieux, parce que nous éprouvons du plaisir à affirmer notre personnalité, nous disposons de l’énergie nécessaire pour nous informer sur les dernières modes vestimentaires.

Les motifs en vogue, les longueurs vestimentaires et les couleurs à la mode changent et se renouvellent au fil des saisons. La mode est toujours inventive et moderne, elle ne cesse de revisiter les classiques. Il s’agit d’explorer la beauté, ses formes, ses couleurs, ses matières, sous toutes ses coutures. Nous sommes capables de transformer ces informations en un véritable message culturel, qui va refléter nos goûts, et appeler le regard des autres.

Les bijoux sont, dans cet univers, un peu comme la cerise sur le gâteau. Ils prennent peu d’espace, se changent au gré de nos envies pour égayer toutes nos tenues vestimentaires, ou leur donner une très agréable touche de classe. Ils vont nous permettre de séduire, mais aussi de nous aimer, et ce n’est pas rien.

La mode et les bijoux sont les meilleurs alliés de notre quotidien. Ce sont des amis immobiles mais disponibles, qui vont nous aider à ne pas être transparents dans la foule. Ils nous permettent tellement bien d’exprimer votre personnalité. A vous de choisir qui vous voulez être !

La mode, un véritable art de vivre

C’est une question que l’on se pose souvent. A quoi sert la mode ? Rien à voir avec les diktats prosaïques de la survie en zone urbaine, au nombre de minutes qu’il faut pour réchauffer un plat aux micro-ondes, au prix d’un bon pressing. Plus volatile que la sûre science patriarcale d’un roman de Jules Verne, moins essentielle que l’air que nous respirons, la mode nous échappe, et nous nous fatiguons pourtant à la poursuivre.

C’est peut-être que la mode est un véritable art de vivre, et en cela elle est essentielle à notre bonheur. Attention, il y a mode, et tout-venant. La véritable mode, celle qui est créative et génératrice de liberté, n’a pas grand-chose à voir avec la mode industrielle, qui le plus souvent n’en est qu’une pâle copie, arrivée après-coup pour se vendre à bon marché.

Côté physique et vie sociale, la mode permet de s’individualiser, de se donner confiance en soi-même, et parfois même, de jouer de ses défauts pour les valoriser. Les adeptes de mode ne veulent pas se noyer dans la masse. Ils veulent exister, et être reconnus. Ils recherchent l’autre, son dialogue, son contact. La véritable mode n’est pas superficielle, c’est un langage.

Actuellement, la mode est peut être le meilleur moyen de procéder à un métissage des cultures réussi, de faire un pas dans la modernité sans pour autant renoncer à nos origines et à nos souvenirs.

Accessoirement, la mode a l’avantage d’avoir la manie d’utiliser des matières belles et de qualité. C’est un véritable investissement, un choix que l’on fait pour longtemps. Rien à voir avec la versatilité, le côté superficiel que beaucoup attribuent, sans savoir, à la mode actuelle. D’ailleurs si ce sujet vous intéresse, je vous conseille un super blog mode ici.

Quelles sont les tendances mode indispensable de l’hiver ?

Cet hiver, la mode vous chouchoute. Elle invite à rester stylé sous une couche d’épaisseurs douces. Il faut être emmitouflé. Alors, les tendances de la mode pour l’hiver 2018-2019 sont en plein dans le classique du style preppy, mais avec une touche de rock. Confortable, mais pas mou. Pour les vêtements, le jean s’impose, même en total look. Les gros pulls, en laine ou en cachemire, le velours, la fausse fourrure, nous réchauffent.

Les couleurs sont vert sapin, jaune moutarde ou bleu marine. Les hauts, pour les filles, osent les volants. On assume même les imprimés animaliers. Et le must, ce sont les carreaux. Les grands, ceux qui se voient, avec un petit air british très classique. Les filles chipent dans le vestiaire de leur boyfriend des chemises ou des pulls oversize. Pour faire plus rock, le cuir s’invite par petite touches. C’est un incontournable de la saison d’hiver.

Que faut-il en déduire côté bijoux ? Et bien tout simplement qu’on peut tout se permettre. Qui l’eut cru, la première nouveauté de la saison, c’est le bijou astrologique. On affiche son symbole de zodiaque en pendentif, bracelet, boucle d’oreilles… Si cela vous dérange, vous pouvez vous rabattre sur les plus discrets, mais tout autant à la mode, bijoux avec étoiles, lunes et soleils. Vous resterez ainsi un peu dans l’astrologie.

Une autre mode, en matière de bijoux pour cet hiver, est la surprenante utilisation des cornes d’animal. C’est le moyen d’être original, de se faire remarquer en mode ethnique chic. Sans oublier la mode des coquillages, que l’on trouve incrustés partout.

Ce sont les vacances qui s’invitent jusque dans l’hiver. Les boucles d’oreilles pour l’hiver sont généralement des créoles. Enfin, pour un look coloré et léger, n’oubliez pas les pompons ! Ils s’invitent partout, et notamment sur toutes les boucles d’oreilles : le textile est roi. Les autres bijoux sont résolument classiques, avec juste une tendance à l’utilisation frénétique d’or rose. Ils ont des lignes sobres, et pas mal de strass.

Enfin, n’oubliez pas la ligne qui perdure cet hiver, après avoir déjà été l’incontournable de l’an dernier : c’est le stacking (de l’anglais « to stack », qui signifie empiler). Il consiste en une accumulation de colliers, ou de bracelets, en multiples chaînettes qui donnent aux fashionistas l’air de princesses hindoues. Cette mode continue, il n’est plus possible de l’éviter !

Le tee-shirt, le basique intemporel pour homme

Le tee-shirt est d’invention récente. Il apparaît au début du XXème, et serait un emprunt aux marins de la marine britannique ou américaine. Il s’impose rapidement comme vêtement de sport, et se retrouve un peu partout et en toutes occasions. C’est aujourd’hui devenu un basique, un indispensable de la garde-robe pour homme.

Le tee-shirt se présente comme une sorte de maillot de corps à petites manches, voire à manches longues, selon le climat. Il est le plus souvent en coton, mais parfois aussi en fibres de polyester. L’époque moderne ne l’utilise plus comme un sous-vêtement, mais lui a donné une place à part entière comme vêtement, surtout pour les beaux jours.

Basique, le t-shirt est blanc, à manches courtes. Il peut avoir un col en « v » mais le plus souvent arbore simplement un col rond. C’est tout simplement une base, pour tous les looks. C’est le t-shirt de James Dean dans « La fureur de vivre », ou de Marlon Brando dans « Un tramway nommé désir ». Il met les beaux mecs en valeur, il ne réclame aucun accessoire. D’autres t-shirt masculins, pour tous les jours, peuvent également être unis mais dans des tons faciles à associer (gris chiné, beige, voire noir). Ils s’accordent ainsi, eux-aussi, avec toutes les tenues, qu’elles soient sportives ou citadines, de style casual ou plus chics.

Attention cependant, basique ne veut pas dire mal coupé et de mauvaise qualité. Privilégiez les marques qui savent faire. Vos acquisitions ne bougeront pas au lavage (sauf vraie erreur de température). Choisissez le t-shirt en fonction de votre morphologie, et notamment de votre taille de biceps. Selon vos atouts, le t-shirt devra être plus ou moins cintré sur le corps, avec des manches courtes plus ou moins longues.

D’autres t-shirts pour hommes sont plus funky. Je déconseille les emmanchures américaines, totalement passées de mode. On ne les voit plus que dans quelques vieux épisodes de « Friends ». La mode n’est plus aux t-shirt marins, à rayures, sauf à vouloir passer pour le petit baigneur de service. Cependant, certains t-shirt originaux et à motifs méritent de figurer dans votre panoplie, et ne se démoderont pas en un tour de main. Un t-shirt peut ainsi s’orner d’une belle sérigraphie, devenir un véritable tableau ou montrer un bout d’espace de la saga Star Wars, si vous aimez. Ce type de t-shirt est à porter l’été, il ne doit pas être caché.

Enfin, dernier rejeton de la famille t-shirt, le t-shirt à message. Je ne sais pas qui nous délivrera un jour de ce genre de vêtement. Il affiche, en grosses lettres sur le poitrail, un message humoristique ou décalé. Le t-shirt à message avait fait fureur l’année dernière, et perdure en cette saison. Pour les filles, nous avions eu le définitif « cherche pas, j’ai raison », ou le plus poétique « je suis une vraie princesse, quand je pète y’a des paillettes ». Mais des versions pour hommes existent ! Quelle chance. Peut-être vous a-t-on offert un « homme idéal » pour la Saint-Valentin ? Quant à savoir si nous allons pouvoir nous passer du « j’peux pas, j’ai apéro », je vous laisse seuls juges…

Besoin d’une bonne adresse de mode ? Voici de supers tee-shirts pour homme : https://www.06mille.com/tee-shirt/

Les bijoux, des accessoires indispensables au quotidien

Les bijoux sont des accessoires de mode indispensables. Ils embellissent notre quotidien, et témoignent de nos goûts, de notre personnalité, et font tout simplement qu’on nous remarque. Un bijou, c’est un message à lui tout seul.

D’autres accessoires viennent souvent embellir notre garde-robe : chapeaux, gants, écharpes, ceintures, lunettes, montres…Mais le bijou est l’accessoire le plus personnel, et c’est celui qu’on remarque le plus. Il est souvent, parmi les divers accessoires utilisés pour composer un look, le plus précieux. Fait de matières nobles il se garde et peut même se transmettre. Fantaisie, le bijou peut aussi se prêter à toutes les envies et à toutes les bourses. Ça doit rester une véritable source de bonheur.

Les « bijoux plaisirs » sont en outre un bon moyen pour ajouter une touche de gaieté ou d’originalité à des tenues qui, sinon, seraient beaucoup trop sobres et ennuyeuses. Un bracelet manchette, un peu de strass, et il est impossible de passer inaperçu. Un pendentif talisman dont vous ne vous séparez jamais, va induire un peu de mystère dans votre sillage. Pour les tenues les plus neutres, les bijoux adéquats viennent facilement donner une touche de chic et d’élégance. Ils viendront rehausser une garde-robe, ou rendre l’ensemble de votre tenue unique et très personnelle.

Choisir un bijou et le porter, c’est un moyen d’être créatif tout en se faisant plaisir, puisque, à n’en pas douter, les bijoux sont de beaux objets. Avec le temps, et selon les événements durant lesquels ils ont été portés, vos bijoux deviendront aussi porteurs de souvenirs, ils seront les témoins de votre histoire.

Des bijoux All blacks, inspirés par le sport roi de Nouvelle Zélande

Les All Blacks, c’est l’équipe de rugby à XV de la Nouvelle-Zélande. Elle est considérée dans le monde entier comme la meilleure équipe de rugby au monde, tout simplement, et ce depuis des années. Les valeurs que véhicule cette équipe sportive, le courage, la force, la loyauté, ont amené à la création d’une gamme de bijoux de fort tempérament.

Nous avons tous tremblé d’émotion en regardant les équipes faire une démonstration de « haka », cette splendide danse guerrière qui commence tous les matchs des All Blacks depuis…1905 ! L’élégante gamme de bracelets et de colliers All Blacks est à cette image, puissante et sans concessions.

Elle utilise le cuir et l’acier. Très masculine, elle n’hésite pas à montrer des symboles évidents du rugby, par exemple en utilisant la forme du ballon de rugby en pendentif. Le motif de la fougère, symbole de l’équipe mais aussi du pays tout entier, se retrouve gravé sur certains bijoux. Les pendentifs sont dotés d’une chaîne épaisse de 50 cm : ils sont proposés avant tout à des hommes.

Rappel de la couleur des maillots de l’équipe, toute la gamme de bijoux All Blacks joue sur le noir, avec de l’acier couleur argent ou noir, du cuir coloré en marron foncé ou en noir. Mon préféré de la gamme est le bracelet à triple corde de cuir noir, avec motif de fougère gravé sur les encarts rectangulaires en acier argenté. Raisonnables pour des bijoux de qualité à forte identité, les prix des bijoux All Blacks se situent entre 50 et 100 euros.

Outre les bijoux à proprement parler, des montres All Blacks ont aussi été créées dans le même esprit. Chacune est de très haute qualité, dotée d’un mouvement japonais de haute précision, et arbore la fougère argentée, symbole des All Blacks. La collection a été dessinée en France.

Les bijoux des Maoris de Nouvelle Zélande

Les Maoris ont pour fierté de représenter le peuple, minoritaire mais autochtone, de Nouvelle-Zélande. Leur culture, riche, séculaire, fait la part belle au respect des ancêtres ainsi qu’à la connexion avec la nature et les éléments. Leurs bijoux ont une signification intense et sont d’une grande beauté.

Pour élaborer leurs pendentifs, les Maoris utilisent notamment l’os et le jade, qu’ils sculptent et polissent eux-mêmes de façon artisanale. L’utilisation de dents de requins est elle-aussi traditionnelle. La matière la plus importante culturellement est très certainement le jade. En Nouvelle-Zélande, elle est souvent présente sous forme de néphrite, et parfois recensée par les spécialistes sous forme de bowedite, mais la jade des Maoris a toujours cette somptueuse couleur verte et minérale, plus quelques nuances. Pour le peuple Maori, elle est parée de pouvoirs de paix. Elle est réputée choisir son possesseur.

Le jade pouvait servir à confectionner des parures, des armes de guerre, ou parfois aussi des objets du quotidien, par exemple des couteaux. Cette utilisation ne doit pas surprendre : on se souvient qu’en Europe, au Néolithique, les différentes variétés de jade étaient très employées pour confectionner des haches, et que chez les peuples Mayas, Aztèques, ou Incas, la pierre sacrificielle était souvent l’hématite. Bref, on fait avec ce que l’on trouve sur place, c’est une constante dans l’histoire des hommes. Les guerriers Maoris utilisaient notamment le jade pour confectionner le fer de lance de leur « Taiaha », ou des massues plates.

Côté bijoux, le « Hei Matau » est porté en pendentif en forme d’hameçon stylisé. Symbole de force et de détermination, il sécurise les voyages sur l’eau. J’ai également vu de très beaux bracelets, en liane de cuir, qui utilisent le crochet « Matau » en guise de fermeture.

Le pendentif « Koru » représente quant à lui une feuille de fougère qui s'ouvre pour apporter une vie nouvelle. C’est le symbole de la nativité et d'un nouveau départ. Hommage à la mère nature, il apporte du courage à celui qui le porte, et aide à prendre les bonnes décisions. C’est aussi le symbole de l’équipe de rugby des All Blacks.

Le pendentif « Toki » tient son nom et son esprit d’un outil traditionnel pour couper les arbres, une sorte de hache. Le Toki représente la force. Celui qui le porte a pour mission de choisir sa destinée.

Un autre symbole fort de la culture Maori est le « Hei Tiki », du nom du premier homme sur terre, le « Tiki ». C’est le bijou des origines, porté en l’honneur des ancêtres. Il était traditionnellement porté par les chefs de tribu et leurs femmes. Il était aussi donné par la famille du mari à la jeune épouse, pour l'aider à concevoir. Il se transmet de génération en génération.

D’autres bijoux inspirés de la culture Maori reprennent tout simplement, par gravure sur métal, les motifs de tatouages ancestraux, ou des motifs de totems ethniques.

La forte identité culturelle des Maori de Nouvelle-Zélande a su ainsi s’inscrire dans une œuvre collective et artistique qui se transmet, celle de bijoux ethniques qui perpétue le souvenir de leurs ancêtres, leur vision du monde, et leurs traditions. Il n’est pas besoin d’être Maori soi-même pour comprendre le message, et le porter à son tour.

Les bijoux en jade de Nouvelle-Zélande

Le jade est une pierre sacrée pour le Maoris. Ce peuple autochtone de Nouvelle-Zélande lui prête des pouvoirs magiques, et pense qu’une pierre de jade (ou « Pounamu » en maori) ne peut être achetée pour soi-même et doit toujours être offerte. Concrètement, on trouve la pierre sous forme de néphrite et sur la côte ouest de l’archipel sud de la Nouvelle-Zélande, généralement dans le lit des rivières (notamment l’Arahura River). Elle est principalement de couleur verte, mais peut être aussi presque noire, ou bleue, ou même blanche.

Une importante production de bijoux en jade existe sur place, surtout dans la ville d’Hokitika. De nombreuses boutiques et tous les étals de marché proposent aux passants, aux touristes, des bijoux confectionnés avec la fameuse pierre verte, sous forme de pendentifs, boucles d’oreilles, bagues…

Mais ne vous offusquez pas au constat de cet aspect commercial. La pierre de jade est véritablement sacrée pour les Maori. Autrefois, un chef de tribu cherchant la paix se devait d’envoyer son « pounamu » personnel à l’ennemi, en signe de respect.

Le jade était très difficile à sculpter. Traditionnellement, la pierre devait être frottée, des mois durant, contre du grès. Quels que soient les procédés de fabrication actuels, le jade reste, c’est certain, un cadeau de la nature.

La légende Maori raconte que le fier Tamaahua, guerrier pugnace, mais malheureux en amour, perdit un jour sa femme, la belle Waitiki. Elle s’enfuit avec le gardien des pierres de jade, Poutini. Les deux amoureux adultères s’enfuirent, mais le courroux de Tamaahua les poursuivait sans fin, car le mari trompé avait planté une espèce de dard dans l’amant, sorte de gps d’avant-garde, et pouvait ainsi facilement les localiser. Poutini dû se résoudre à enfermer la beauté de Waitaki dans une pierre de jade, puis à la cacher dans le lit d’une rivière. Tamahua retrouva finalement sa femme, mais transformée en pierre, et donc morte. Son chant funèbre et désespéré résonne encore au travers des montagnes du territoire Maori. Poétique, n’est-ce pas ?

Si vous voulez respecter la tradition, n’achetez jamais une pierre de jade pour vous-même, offrez-la. Pensez par exemple au symbole du « Pikorua », sorte de spirale qui représente l’écoulement du temps et la loyauté qui doit unir deux amours pour toujours.

Quels bijoux porter le jour de son mariage ?

Le jour de leur mariage, les mariés préféreront des bijoux atemporels, discrets, chics et indémodables. Misez sur la subtile élégance, ou le grand chic classique : en la matière, pour une mariée, une tiare diamantée peut être du plus bel effet.

Les mariées mettent généralement en valeur leur cou et leur décolleté grâce à leur tenue de mariage. Elles peuvent ainsi se permettre de somptueuses boucles d’oreilles pendantes. Le collier n’est jamais obligatoire, et pourra être remplacé avec bonheur par un étincelant peigne de cheveux, ou un joli bijou de chignon. Il ne faut pas en faire trop, lors d’un mariage, il faut choisir entre tous les bijoux possibles. Le but n’est pas de ressembler à une étincelante danseuse du carnaval de Rio, mais à une mariée.

Le marié, quant à lui, a tout simplement besoin d’être beau. Il n’a besoin, à priori, d’aucun bijou particulier. Cela peut sembler un brin rétrograde, mais ce jour-là c’est surtout à la mariée de briller, c’est avant tout à elle d’attirer tous les regards.

Si le moment est venu de réfléchir à ce que vous ne devez surtout pas porter le jour de votre mariage (sauf si vraiment vous détestez déjà belle-maman : c’est pour les précoces…), pensez d’abord à vos mains. Ne vous autorisez que la bague de fiançailles. Rien d’autre. Exit toutes les autres bagues, qu’elles soient un présent de plage en plastique romantique ou la chevalière en or reçue pour vos dix-huit ans. Mettez tout ça au placard, l’espace d’une journée. Il peut être judicieux de porter sa bague de fiançailles à la main droite, le jour du mariage, pour laisser ce jour-là toute la place à l’alliance, sur la main gauche.

Côté parure, même si votre robe de mariée est d’un style épuré et d’un blanc virginal, misez sur le classique et la sobriété. Pas de couleurs vives et d’effet mastoc, vous le regretteriez en regardant vos photos de mariage, dix ans après. Collier et boucles d’oreilles doivent être assortis, pour vous sublimer sans voler la vedette à la robe de mariée.

Et nous arrivons maintenant au pire du pire. Premièrement, il est essentiel pour une mariée de bien choisir son collier, et notamment sa longueur, en fonction de la profondeur du décolleté. Le pendentif ne doit pas être porté trop bas. Les colliers asymétriques, et les parures chargées et envahissantes, sont également déconseillés.

De la simplicité, du chic, et, souvent, du court, sont ici les maître-mots. Si votre décolleté de robe est lui-même chargé, par exemple muni de beaucoup de dentelle, ou d’une pluie de perles, ne portez pas de collier, ce serait un faux-pas. Préférez à la place des boucles d’oreilles étincelantes, à condition toutefois qu’elles ne soient pas dépareillées, ou une tiare (ou les deux !)

En second lieu et en ce qui concerne vos poignets, là aussi misez sur le chic et la simplicité. Un seul bracelet par bras, voire même un seul jonc tout court, sera le mieux. Pas de bracelet manchette, pas de bracelet fantaisie. J’ai aussi vu des mariées, très gracieuses par ailleurs, mais tatouées du poignet à l’épaule, qui auraient mieux fait de se contenter de leurs gracieux dessins de peau, sans mettre aucun bijou, car alors on est largement dans le surnuméraire, et le visuel est brouillé par trop d’ornements. Pour finir, surtout, surtout, ne portez pas de montre. La mariée est reine en ce jour J, c’est elle qui décide du temps, après tout.

En ce qui concerne monsieur, il va falloir - déjà - le surveiller de près : exit les piercings, la bague tête de mort, le bracelet en cuir souvenir, et le collier de plage à dent de requin. Et pensez à le doter d’une pince à cravate, pour que cette-dernière reste en place…Mettre les bons bijoux le jour de son mariage, c’est déjà tout un challenge !

Maintenant que vous êtes au point concernant vos bijoux, n’oubliez pas pour autant votre décoration de mariage : https://www.savethedeco.com/6-decorations-de-mariage

La tiare, le bijou de princesse par excellence

Une tiare, c’est une demi-couronne, aussi appelée diadème. Le mot vient du persan, c’est dire s’il est ancien. En Mésopotamie, la tiare était utilisée par les rois et les empereurs, et pouvait être ornée de courtes plumes ou d’une paire de cornes de buffles, comme symbole d’autorité. Les joyaux sont venus après, et la féminisation aussi. Quoique le mot soit encore utilisé pour les couvre-chefs de cérémonie des papes : c’est la tiare papale.

La tiare symbolise pour une femme, dans une époque relativement récente, son appartenance à une famille royale. Parmi les tiares célèbres, on peut relever la tiare Kokoshnik de l’actuelle reine du Royaume-Uni, Elizabeth II, composée de 61 barrettes de platine incrustées de 488 diamants, créé par la Maison Garrard en 1888. Elle lui vient de sa grand-mère Alexandra et est inspiré, par sa forme, des coiffures traditionnelles des paysannes russes. La reine Elizabeth la portait lors de son mariage avec le prince Philip, en 1947.

Plus récemment, en octobre de cette année, nous avons pu admirer la tiare Greville. Le bijou est un héritage laissé à la famille royale en 1942 et suite à la disparition de la Reine mère Mary en 2002, par Margaret Greville, son amie intime et épouse d’un homme politique, Ronald Greville : nous sommes ici dans la très bonne société londonienne.

La reine Elizabeth a prêté cette tiare à sa petite fille, la princesse Eugénie, à l’occasion du mariage de cette dernière au château de Windsor. La princesse Eugenie d’York est la fille cadette du prince Andrew et de Sarah Ferguson. L’événement, qui ne semble pas avoir passionné outre mesure les Britanniques, et n’a pas été retransmis en direct par la BBC, fut très certainement tout de même le plus beau jour de la vie de la jeune femme, et de son prétendant. La tiare, pavée de diamants rose et sertie de platine, présente de belles émeraudes (une énorme émeraude de 93,70 carats au centre, et six autres plus petites sur les côtés). Elle fut créée par Boucheron en 1919. Le marié, quant à lui, a réussi ce jour-là un coup de maître, puisqu’il a offert à son Eugénie, tout simplement les boucles d’oreilles assorties.

La reine-mère, Elizabeth II, préfère quant à elle porter depuis quelques années une tiare ornée de saphirs. Elle a acheté ce diadème aux enchères en 1963, pour l’assortir avec un collier de saphirs et une paire de pendants d’oreilles qu’elle avait reçu en cadeau de mariage de ses parents. La tiare était à l’origine un collier appartenant à la princesse Louise de Belgique. Elle dut s’en séparer en 1907, couverte de dettes. Le malheur d’une princesse faisant parfois le bonheur d’une autre, le magnifique collier fut acheté, et transformé en tiare. La reine Elizabeth le porte publiquement pour la première fois en 1963.

A Paris, place Vendôme, certains bijoutiers de renom rivalisent de savoir-faire pour composer les diadèmes actuels : Cartier, Chaumet, et quelques autres, réaliseront pour vous et pour un prix d’entrée de 300 000 euros, une magnifique tiare. La réalisation durera environ toute une année, selon le degré de difficulté.

Si vous ne voulez pas attendre, ou si vous n’avez pas les moyens, rappelez-vous que le strass est venu depuis longtemps à la rescousse : c’est la tiare des Miss des concours de beauté, celle des princesses Disney ou des danseuses des ballets romantiques, et même celle de Wonder Woman ! Pensez surtout au bon mot de la blondissime Paris Hilton, qui déclara un jour que, même en l’absence de tiare, toutes les femmes devraient entrer dans une pièce comme si elles en portaient une… et c’est tellement vrai.

Pour revenir aux tiares luxueuses, ma préférée est certainement celle arborée par la princesse Victoria de Suède, en 2010 lors de son mariage à Stockholm. C’est une tiare en perles fines et camées qui a appartenu à l'impératrice Joséphine. Elle a été créée en 1809 par le joaillier Marie-Etienne Nitot. Somptueuse, elle n’est ni discrète ni moderne, elle est tout simplement sublime.

Ti Sento, la marque italienne de bijoux tendance pour femme

Ti Sento, c’est la maison de création de bijoux, chics et tendance, qui monte au firmament des ciels diamantés. Vous avez sans doute remarqué les somptueux reflets de la marque italienne dans les papiers glacés des magazines de mode. Depuis quelques années, on ne parle plus que d’elle. On l’espère, on la veut, on désire tant ses créations, qui semblent danser au cou et au poignet des jolies filles. Un succès fulgurant.

Avec son petit air de dolce vita, la marque milanaise propose ses créations dans presque une centaine de pays et dans les vitrines de nombreuses bijouteries de luxe. Les raisons de ce succès ? Les bijoux Ti Sento https://www.santini-bijoux.com/bijoux-ti-sento-345 sont modernes et raffinés à la fois. Ils ont aussi une qualité d’exécution irréprochable. Les matières utilisées, souvent de l’argent, ou de l’argent recouvert d’or (ce joli métal que nos grand-mères appelaient le vermeil), et des pierres semi-précieuses, rendent la gamme très abordable. C’est loin d’être un défaut.

Pourtant, les élégantes avisées auront tôt fait de remarquer autre chose. En achetant un bijou Ti Sento, elles sont sûres de pouvoir le porter longtemps. D’abord, parce que son esthétique, en grande partie classique, fait qu’il ne se démodera pas. Ensuite, car les bijoux Ti Sento bénéficient d’une qualité d’exécution particulièrement sans faille.

Les matières utilisées pour leur confection sont nobles : acier inaltérable, argent de haut grade et plaqué de rhodium, plaqué or jaune 18 carats, oxydes blancs et pierres facettées de qualité, nacre naturelle et pierres semi-précieuses, comme par exemple le turquoise. Tous les matériaux sont là pour composer des bijoux d’une qualité superbe. Le rendu est soigné, les finitions sont impeccables.

Toute la gamme est fabriquée en atelier, dans les règles de l’art, et notamment sans utilisation de colle. Rien à voir avec de la camelote, cette mauvaise affaire qui terni, s’use, casse. Trop souvent, les couleurs d’un bijou acheté sans réfléchir se fanent, et finalement il finit au fond d’un tiroir. Sa très bonne durabilité fait du bijou Ti Sento le bijou romantique par excellence : on le garde pour toujours!

Ti Sento sait se renouveler, avec deux nouvelles collections par an. La marque offre régulièrement aux regards des nouveautés originales, qui ont tout pour plaire. Par exemple, elle utilise en ce moment la couleur à la mode, le rose gold, par petites touches, ou en total look. Le brillant d’oxydes donne souvent une touche de lumière raffinée aux bijoux Ti Sento.

J’ai beaucoup aimé les boucles d’oreilles en argent rhodié et qui utilisent un cristal synthétique bleu clair, en forme de gouttes d’eau. Ces boucles existent aussi en pierres de couleur gris vert, rose doré, jaune doré, ou pavées de jolis oxydes blancs. J’apprécie aussi le côté primitif et délicat de la bague « bulles de champagnes », simplement pavée d’une multitude de petits grains ronds d’argent. C’est la tradition du millegrains, associée à la beauté large d’un bel anneau d’argent.

Les formes géométriques, épurées, sont mises en valeur dans les créations Ti Sento: ainsi du cercle, ou du très couru symbole de l’infini, en forme de huit entrelacé. Le choix de colliers, bagues, bracelets et boucles d’oreilles présenté par la marque est actuellement particulièrement large.

Les collections Ti Sento s’adressent à toutes les femmes, mais toujours dans un esprit très chic et dans la gaieté. J’ai retenu l’aspect ludique de certains colliers munis de breloques interchangeables. Ça donne envie de jouer ! C’est aussi un moyen facile, pour les élégantes, de porter un collier qui ne ressemble à aucun autre.

Autre jeu, Ti Sento aime proposer des bijoux basés sur le concept du mix and match, comme notamment des ensembles de bagues en multiples anneaux. C’est le moyen de changer d’accessoires précieux, tout en restant fidèle aux essentiels. Grâce à ce concept, il est aisé d’assortir les couleurs de ses bijoux à ses tenues, ou à son humeur.

Un atout supplémentaire de la marque est de proposer souvent des bijoux assortis, pour composer des parures très chics de colliers et boucles d’oreilles, bagues et bracelets. C’est par exemple le cas du collier « Milano », en argent rhodié, qui présente deux simples anneaux entrelacés, larges d’environ 15 centimètres. L’un des deux anneaux est pavé de zirconiums blancs. Une belle bague assortie existe, avec en son centre un gros diamant d’oxyde de forme ronde, et des épaules elles aussi pavées de zirconiums. C'est classique, avec une touche de magie.

Les femmes exigeantes et tendance ne peuvent plus se passer des bijoux Ti Sento. Elles ont trouvé là un moyen de se faire plaisir, tout en montrant qu’elles ont du goût.

Les hommes aussi ont le droit de porter des bijoux

S’il est bien une idée fausse, une idée un peu ridicule, c’est de croire que les hommes n’aiment pas les bijoux, ou que les bijoux ne leur vont pas. Les hommes apprécient les bijoux, pour leur valeur sentimentale sans doute, pour le prix de leurs matières parfois, mais aussi et surtout parce que les bijoux sont beaux. Leurs formes nous séduisent, et leur texture métallique, après tout, est très masculine. Une bague, c’est un peu un boulon de roi dans notre panoplie d’outils. Un pendentif, c’est peut-être un talisman pour de nouvelles aventures.

Après, tout dépend du style d’homme que vous voulez être. Car non, les bijoux pour hommes ne se résument pas à la grosse gourmette en argent offerte par marraine le jour de la première communion, ou à une alliance en or que l’on se passe au doigt le jour du mariage. Pour les plus jeunes : une bague ne se résume pas à une réplique dorée tirée du Seigneur des Anneaux (film très estimable par ailleurs). Vous avez plus de choix que ça!

Un bijou pour homme http://www.mylittlefantaisie.com/17-bijoux-homme , c’est un moyen de se faire plaisir, et d’affirmer son style. Il y a des hommes qui jouent la carte du décontracté et des grands espaces, et préfèrent les bijoux utilisant la corde, le cuir, le crin de cheval coloré, et les surfaces gravées de graphiques simples ou ethniques. D’autres sont des adeptes de la mode citadine, du chic classique ou rock (on regarde vers les bijoux Dior Homme par exemple). Ils portent par exemple le fameux bracelet menottes Dinh Van. Ils vont au bureau avec leur panoplie, et un petit pull col triangle. Ils assument, et se font remarquer par leur look soigné.

Mais ce n’est pas tout. Vous trouverez aussi des bijoux en forme d’arme de mode, avec la superposition ou l’excès de chaines massives, des bracelets lourds de style manchette, ou les iconiques bagues de motard. Tout est possible au rayon bijouterie, à vous de voir quels sont les accessoires que vous voulez utilisez et avec lesquels vous vous sentez bien.

Certains bijoux sont véritablement le signe d’une appartenance. C’est le cas bien sûr des bagues mais un bijou peut aussi être un message rock, punk, gothique. A l’exact opposé, il peut montrer que vous êtes un adepte de la nature, ou des lointains voyages. Un baroudeur pourra porter avec plaisir un collier ou un bracelet – ou les deux – ramené d’une expédition fantastique et d’un pays dont la culture l’a enthousiasmé, ou arborer un bijou vintage incrusté de séduisantes turquoises.

Même les adeptes de la culture geek, réputés passer beaucoup de temps sur leur ordinateur, auront à cœur de porter ces signes d’appartenance qui soudent une communauté. Ces bijoux créent de la complicité entre les membres d’un groupe, montrent des repères visuels pour se reconnaître et se rencontrer.

Alors, si vous n’avez pas les oreilles en pointe comme Frodon Sacquet, choisissez votre style, et affirmez-le au travers d’une panoplie de bijoux pour homme qui ne ressemblera qu’à vous. Elle racontera votre histoire, témoignera de vos lieux de passages et de vos rencontres.

Il y aura les hommes classiques, qui préféreront les matières précieuses et un style discret, pour tous les jours. Ceux-là préféreront souvent l’éclat minéral de l’argent, de l’or blanc, du titane ou de l’acier.

Il y aura les imaginatifs, qui porteront des bijoux très différents selon le temps et l’envie. Une saison peut donner envie de porter des bijoux ténébreux et racés, ornés de tête de mort ou de lames de rasoir, utilisant des douilles de l’armée en pendentif. La saison suivante peut faire préférer des accessoires baroques, ornés de pierres de couleurs, un beau pendentif grunge. Alors que celle d’après amènera, pour changer, des bijoux à l’esthétique futuriste et géométrique.

Il y aura même quelques excentriques, qui oseront le temps d’une soirée des bijoux au design peu banal, des bijoux qui les placeront au centre de toutes les attentions. Ils aimeront l’or jaune, les diamants, les matières lourdes, les effets saturés, les combinaisons audacieuses. Dans cette gamme, les bijoux de la Maison Lanvin sont par exemple particulièrement appréciés, et résolument uniques. Lanvin ose les colliers oversized, et joue de matières de luxe originales, comme la peau de serpent ou les bouts de cornes montés en pendentifs.

Un bijou que vous porterez longtemps, par exemple une belle bague en argent, une chevalière en cuivre gravée de signes singuliers, ou un collier original et ethnique rapporté de voyage, exprimeront votre personnalité. Ils seront comme votre signature. Ils seront remarqués par les gens qui vous entourent et affirmeront clairement votre style. On change de tenue, mais les bijoux sont un point d’ancrage, on les garde.

Je ne me sens pas l’âme d’une midinette, et pourtant je me souviens très bien du premier bijou que je me suis acheté. J’étais parti en ballade dans l’arrière-pays, en moto avec deux amis d’enfance. Sur un étal de marché, alors que nous faisions une pause dans un joli village, j’ai avisé une belle bague en acier. Epaisse, argentée, elle dégageait une force puissante. Ses formes m’ont plu, elle était à ma taille. C’était décidé ! Je la porte encore souvent, mais d’autres accessoires sont venus depuis s’ajouter à ma panoplie, et je les porte aussi, au gré de mes envies.

L’important : trouver le chemin de sa propre élégance

La mode et les bijoux sont une esthétique, qui a du sens. Il ne s’agit pas, pour les vêtements, que de se vêtir et de se couvrir. Il ne s’agit pas, pour les bijoux, que d’arborer ou de transmettre un objet de valeur. Le but de la mode et des bijoux va au-delà des standards de confort et de valeur. Il s’agit de faire passer un message, de se connaître soi-même et de se reconnaître comme membre d’un groupe humain. Notre récolte de vêtements et de bijoux est l’affirmation d’une sensibilité personnelle. Nous aurions tort de nous priver de ce moyen d’expression.